Et ensuite...

Elle se compose d'un jardin d'enfants de 2 à 4 ou 5 ans, d'une école pour les enfants de 4 ou 5 à 10 ou 11 ans et un collège-lycée autogéré, d'un centre de formation pour adultes, d'un lieu d’échanges de savoir. Au départ, elle pourra se construire à partir d'une classe.

 L'équipe éducative

Les professionnels sont des éducateurs, des assistants, des techniciens. Il existe en plus un poste de coordinateur pour la maison. Les éducateurs et assistants sont formés aux massages à vocation thérapeutique et aux exercices physiologiques qui aident au développement de la mémoire, la concentration, l'attention.
Chaque groupe a un ou plusieurs référents, les éducateurs peuvent intervenir auprès des différents groupes.
Le projet éducatif est décidé en réunions mensuelles avec les professionnels, les parents, les enfants et les bénévoles. La vie du lieu est harmonisée grâce à des réunions hebdomadaires. Le référent de chaque groupe gère les emplois du temps,  les achats de matériaux, la coordination des adultes-éducateurs de chaque enfant.

L'espace

Chaque groupe a son espace et des ateliers sont communs.

L'apprentissage tout au long de la vie

Le jardin d'enfants

La liaison avec la famille est importante, le jardin d'enfants peut être parentale. L'enfant se sent en sécurité affective et physique. Son rythme de développement et ses besoins émotionnels (cf. les livres d'Aletha Solter, Isabelle Filliozat) sont respectés.

Le collège et le lycée

Les jeunes développent leurs apprentissages dans cet espace riche et éducatif. Ils ont des activités en dehors auprès de professionnels qui souhaitent leur faire découvrir leur métier (le professionnel est trouvé pour répondre à une demande d'au moins un jeune) ou dans d'autres structures éducatives (médiathèques, musées, complexes sportifs...) . Les jeunes sont accompagnés personnellement dans la préparation à d'éventuels diplômes ou concours.
Les adolescents peuvent choisir d'intégrer un collège ou lycée, de suivre des cours par correspondance tout en gardant un projet éducatif sur le lieu.

Le centre de formation

Il y a une salle de formation qui peut être utilisée par les salariés ou louée par des intervenants extérieurs pour proposer des conférences, stages, formations, séminaires en relation avec l'agriculture, la construction, l'art, l’artisanat, la santé et le bien-être, l'éducation, le spectacle. Des cursus d'apprentissages sont proposés et accueillent des jeunes de tous horizons, spécialement les jeunes vivants en maisons d'enfants.

Un espace d'échange de savoirs

Il existe un espace libre d'échanges de savoirs et savoir-faire avec un fonctionnement à inventer et un espace de recherche, de réflexion, inspiré de la vision d'Ivan Illich dans « Une société sans école ».

Une fois la maison des apprentissages bien installée, le projet se prolonge avec de solides partenariats voire dans une coopérative. Un réseau pour vivre heureux simplement et ensemble. Pour apprendre et transmettre toute notre vie. Pour mener à bien un projet collectif autour de l'éducation, l'agriculture, la construction, la santé, l'artisanat et les arts.
Quand je pousse les idées qu'un milieu est éducatif car il est vivant, hétérogène, humain et cohérent, que l'éducation se fait tout au long de la vie, que l'on apprend avec des passionnés, que l'on fait confiance au processus d’apprentissage en faisant attention à ne pas l’abîmer, j'en arrive à l'idée d'inscrire à terme cette maison des apprentissages dans un réseau coopératif avec des activités dans les domaines de l'agriculture, de la construction, de la santé et du bien-être, de l'art, de l’artisanat, du spectacle, de l'éducation.
Ce réseau permet de vivre une aventure humaine autour d'un projet global et cohérent, apporte la richesse des échanges et apprentissages, la coopération, l'adaptabilité aux projets de vie, l'immense possibilité d'apprendre, de découvrir.

Un réseau au partenariat solide

Au fur et à mesure des rencontres de parents, de bénévoles, de professionnels passionnés, de jeunes, un réseau se constitue. Il peut se fortifier en créant un mode de fonctionnement interne autour de l'éducation tout au long de la vie dans la lignée des systèmes d'échanges locaux (SEL), des accorderies.
Les membres du réseau partagent l’envie de participer à l’éducation des enfants et adultes, soit en leur « montrant » leur métier comme en compagnonnage, soit en leur faisant découvrir leurs passions qu’elles soient savoirs, savoir-faire, savoir-être.

Les activités envisagées sont :
- L'éducation consciente et bienveillante, la parentalité,
- La communication non violente, l'assertivité,
- L'agriculture biologique et la permaculture,
- La construction avec des matériaux naturels, sains, à faible énergie grise (terre, bois, paille, chaux...) de bâtiments à basse consommation,
- L'artisanat et l'art,
- La santé et le bien-être,
- Le spectacle.

Sur un ou des lieux coopératifs

Et puisqu’il faut tout un village pour éduquer un enfant…
Le réseau peut ensuite se structurer sur des lieux qui forment une coopérative.
Des salariés partagent leur temps de travail annuel dans les différentes activités : les activités rémunératrices et les activités de fonctionnement. Les plannings sont élaborés en fonction des besoins du réseau, par exemple en période de récoltes plus de personnes travailleront au maraîchage, en fonction des envies de chacun, quelqu'un peut avoir une forte implication à la crèche et en même temps souhaiter aider à la fabrication de meubles pour développer des savoir-faire, quelqu'un peut souhaiter voyager pendant six mois et effectuer toutes ses heures en un semestre... Des bénévoles, retraités, chômeurs, stagiaires peuvent aider au fonctionnement du ou des lieux.
Une réunion hebdomadaire rythme la vie de la coopérative, chaque salarié y participe, ainsi que les enfants qui le souhaitent. On y discute de ce qui va, ce qui ne va pas, on fait des propositions, on fait le bilan des activités terminées et en cours, on fait le bilan humain et établit les plannings.
Les enfants de la maison des apprentissages participent à des activités des lieux : la cuisine et la salle à manger commune, la participation d'enfants à certaines activités en fonction de leurs envies et en partenariat avec les salariés et les bénévoles : soin des animaux, culture des végétaux, projets dans les ateliers artisanaux et artistiques, stages dans les bureaux, les chantiers, l'espace bien-être. Les adolescents travaillent à partir de leurs projets, ils apprennent à utiliser les outils du lieu et apprennent directement au contact des adultes.

L'espace

Ce lieu est beau, agréable, propre, rangé, harmonieux, sain, simple. Il y a un espace intérieur avec les bureaux, l'espace pour les enfants, une cuisine, une salle de convivialité pour manger, faire les pauses, se réunir, des sanitaires, un atelier, une bibliothèque, une grande salle pour les formations, stages et festivités, des salles spécifiques selon les besoins (studio d'enregistrement, développement de photographies...).
Il y a un espace extérieur avec un espace de jeux, un espace de détente, les potagers, un espace pour les animaux, un atelier.

Des perspectives à envisager : la création de tables et chambres d'hôte, la construction d'un bâtiment d'accueil pour des personnes âgées ou en difficultés, pour des séjours d'enfants et de personnes handicapées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire